Regroupe les anciens comtés ~ formed from the old counties :
Arthabaska, Asbestos, Brome, Compton, Drummond,
Mégantic, Missisquoi, Richmond, Shefford, Sherbrooke, Stanstead 

Eastern Townships GenWeb (Anglo-Protestant)


Accueil ] Associations ] L'Estrie ] A propos du GenWeb ] Journaux ] Liens intéressants ] Municipalités ] Paroisses ]


 

Nos MRC (Municipalités régionales de comté ~Regional County Municipalities)

 La région administrative de l’Estrie s’étend sur quelque 10 134 kilomètres carrés dans le sud-est de la province. Il s’agit de la plus petite région administrative du Québec, exception faite des régions métropolitaines Montréal et de Laval. L’Estrie a par ailleurs une position stratégique avantageuse dans le contexte du nord-est américain.

Sur le plan administratif, le territoire de l’Estrie recoupe, en tout ou en partie, huit circonscriptions électorales provinciales (C.E.P.), mais six municipalités régionales de comté (MRC). Il s’agit des MRC de Coaticook, du Granit, du Val Saint-François, du Haut St-François, d’Asbestos et de Memphrémagog. La ville de Sherbrooke est maintenant considérée comme une ville hors MRC. Il existe 88 municipalités locales.

Savez-vous que soixante-dix-sept pour cent de la population de l’Estrie se retrouve à l'ouest de la région, soit dans la ville de Sherbrooke et dans les MRC de Memphrémagog et du Val Saint-François.

Le pôle urbain régional est bien sûr la grande agglomération de Sherbrooke puisque près de la moitié et plus de la population totale estrienne réside dans cette nouvelle grande agglomération composée de l’ancienne ville de Sherbrooke et de ses banlieues soit : Bromptonville, Fleurimont, Lennoxville, Ascot, Rock Forest, Deauville et St-Élie d’Orford.


Notre relief

L’Estrie occupe la partie centre-sud des Appalaches québécoises. La région compte quelque 130 lacs, ce qui est relativement peu, compte tenu de sa superficie. Les eaux de toutes les MRC de l’Estrie se drainent, en tout ou en partie, par le bassin de la Saint- François.

Un survol du relief de la région permet de reconnaître trois grands ensembles physiographiques : à l’est, les montagnes frontalières, au centre, la plate-forme appalachienne et à l’ouest, les monts Sutton.

La zone frontalière affiche une altitude moyenne de 760 m. Avec le mont Orford, plus à l’ouest, le mont Mégantic constitue l’un des points d’intérêt remarquables du paysage estrien. Dans cette zone de montagne, la couverture forestière domine toujours.

La plate-forme appalachienne a un relief moins spectaculaire. Le haut plateau s’incline de 550 m d’altitude au sud-est à 300 m au nord-ouest. Le bas plateau est très similaire avec une altitude qui passe de 300 m à 200 m. C’est là qu’on retrouve la plus grande concentration de lacs.

Le troisième ensemble, les monts Sutton, a un relief énergique et comporte de multiples sommets d’altitude décroissante vers le nord-est. Le mont Orford y culmine avec ses 852 m de hauteur. Cette zone comporte deux des plus importants plans d’eau de l’Estrie, soit les lacs Memphrémagog et Massawippi qui attirent des dizaines de milliers de touristes chaque année


Portail gouvernemental - Région de l'Estrie

Petite histoire de la région...

L'Estrie était initialement connue sous le vocable de Eastern Townships, ou encore dans sa version traduite par l'écrivain Antoine Gérin-Lajoie en 1858 : Cantons de l'Est. Pour ceux d'entre nous qui y avons vu le jour et grandi, ce terme demeure toujours d'actualité, encore aujourd'hui.

Pour plus d'information sur l'histoire de notre belle région, visitez: http://fr.wikipedia.org/wiki/Estrie


  Acadia | AB | BC | MB | ON | QC | NB | NL | NS | PEI | SK | YK | NWT & Nunavut | Canada GenWeb for Kids

 

 

Suzette Leclair
Coordinatrice du GenWeb de l'Estrie (Cantons de l'Est) & du Projet GenWeb du Québec

 

 

Dernière mise à jour :  08/04/2017

Commentaires et Suggestions

© Quebec GenWeb 1997-2017