GenWeb de la Basse Côte-Nord

Quebec Lower North Shore GenWeb

 

Le GenWeb de la Basse Côte-Nord est une composante du GenWeb Québec et du GenWeb Canada.

Lower North Shore GenWeb is part of the Québec GenWeb and the Canada GenWeb Projects.



Romaine / La Romaine

Romaine is about 60 nautical miles by sea east of Natashquan, the terminus of the highway to the outside world. It is near the mouth of the Olomane (or Grand Romaine) River. It embraces two distinct populations and cultures- a small French speaking community and a larger Montagnais community. The name Romaine derives from the Montagnais term olomane or oromane, meaning red ochre, alluding to the reddish color of the Romaine River during spring run-off and heavy rains when the water is the color of the clay sediment that is washed into it.

The French built a fishing and trading post at the mouth of the Olomane River about 1710 to establish relations with the Montagnais. After the British conquest of New France in the mid 1700s, the Labrador Company, formed by merchants from Quebec, monopolized most of the posts including Romaine. Following the bankruptcy of the Labrador Company, the Hudson’s Bay Company opened for business around 1831. The permanent settlement began about twenty years later when French Canadians from elsewhere in Quebec move in: Collard settled at the mouth of the Olomane River; other families, such as the Blais and Guillemettes settled a little farther west in La Passe. During the 1960s, the Jenniss families moved into Romaine when, Musquaro a neighboring hamlet closed down.

Traditionally, the Montagnais were people of the forest and rivers. They lived a nomadic life, travelling into the interior via rivers and portage. They remained in the interior until springtime, fishing and hunting and then would return to the coast to fish, hunt seabirds, gather their eggs and pick berries. Contact with Europeans, development of the fur trade and the market economy gradually changed their nomadic lifestyle. With the arrival of an Oblate missionary in the 1950s - Belgium born priest Father Alexis Joveneau - the Montagnais began to construct year around homes at the eastern end of the village. Mutual respect during his tenure, lead the Montagnais to develop a modern community infrastructure, while protecting and promoting their indigenous culture.

It is connected to the outside world by a daily airline service and in summer by coastal boat.

Other present-day surnames include: Bellefleur, Mestenapeo, Mark, Mallec and Lallo. The main religion is Roman Catholic.

********************

La Romaine est environ 60 milles nautiques par voir maritime à l’est de Natasquan, le terminal de la voie routière au reste du monde. Ce village est près de l’embouchure de la rivière Olomane ou Grand Romaine. Il regroupe deux populations et cultures distinctes - une petite communauté française et une plus grande communauté Montagnais. Le nom Romaine dérive du terme Montagnais Olomane ou Oromane, qui signifie ocre rouge, faisant allusion à la couleur rouge de la rivière Romaine durant l’écoulement du printemps et les pluies torrides quand l’eau est la couleur du dépôt de l’argile qui y est délavée.

Les français bâtirent un poste de pêche et de chasse à l’embouchure de la rivière Olomane vers environ 1710 pour établir des relations avec les Montagnais. Après la conquête de la Nouvelle France par les Anglais dans le milieu des années 1700, la Compagnie Labrador, formée par des marchands de Québec, monopolisa la plupart des postes incluant Romaine. Suivant la faillite de la Compagnie Labrador, la Compagnie Hudson Bay s’établit en 1831. La colonisation permanente commença environ vingt ans plus tard quand les canadiens français venant d’ailleurs au Québec, s’établirent: Collard s’établit à l’embouchure de la rivière Olomane: d’autres familles, tel les Blais et Guillemette s’établirent un peu à l’ouest de La Passe. Durant les années 1960, les familles Jenniss déménagent à Romaine quand, Musquaro un hameau voisin, ferma.

Traditionnellement, les Montagnais étaient des gens de la forêt et des rivières. Ils vécurent une vie nomade, voyageant dans l’intérieur de par les rivières et par portage. Ils demeuraient dans l'intérieur jusqu’au printemps, pêchant et chassant et par la suite retournaient sur la côte pour pêcher, chasser les oiseaux de la mer, ramasser leurs oeufs et cueillir des baies. Le contacte avec les européens, le développement de la traite de fourrure et l’économie du marché changea graduellement leurs vie nomade. Avec l’arrivée d’un missionnaire Oblat dans les années 1950, le père Alexis Joveneau, natif de la Belgique, les Montagnais commencent à construire les demeures permanentes dans la partie est du village. Un respect mutuel durant la tenue de ses fonctions, mena les Montagnais à développer un infrastructure communautaire moderne, tout en protégeant et promouvant leur culture indigène.

Le village est connecté au reste du monde par un service aérien journalier et durant l’été par navigation côtière.

D’autres noms aujourd’hui inclus: Bellefleur, Mestenapas, Mark, Mallec et Lallo. La religion principale est Catholique Romaine.

  Back to the Homepage / Retour à la page d'accueil

 

 

Acadia | AB | BC | MB | ON | QC | NB | NL | NS | PEI | SK | YK | NWT & Nunavut | Canada GenWeb for Kids
 


Thank you to the previous coordinators, Sharon Ransom and Marc-André Gosselin, for their excellent work !
We are looking forward to reading your suggestions and comments. / Il nous fera plaisir de lire vos suggestions et commentaires.

Dernière mise à jour: 26/06/2016

© Quebec GenWeb 1997-2016

 

Suzette Leclair, Provincial Coordinator, Quebec GenWeb Project