GenWeb de la Basse Côte-Nord

Quebec Lower North Shore GenWeb

 

Le GenWeb de la Basse Côte-Nord est une composante du GenWeb Québec et du GenWeb Canada.

Lower North Shore GenWeb is part of the Québec GenWeb and the Canada GenWeb Projects.



Whale Head / Tête-à-la-Baleine

Whale Head is about 147 nautical miles by sea, northeast of Natashquan, the terminus of the highway to the outside world. The present day village is at the head of a bay and is surrounded by trees and hills and many small islands. Traditionally, however, the name referred to a group of small islands several kilometres outside and southeast of the present village, including one with a smooth red rock pushing out into the sea like the head of a whale.

Michael Kenty of Irish origin purchased the post of Whale Head from the Labrador Company in the early 1820s. He settled on one of the outside island that still bears his family name. Kenty fished cod, herring and had a seal fishery. He gathered soil and grew a garden. His brother, William, also settled in the same area. The Kentys were followed by other settlers like James Mauger of Jersey Island. Other French Canadian families from various counties and parishes of the south shore of the St. Lawrence also settled here between 1830 and 1855.

Throughout the 19th century people lived on the outside islands year around. In 1895 they completed the construction of a chapel on the centrally located island of Providence. It served all the parishioners in the Roman Catholic Mission of Ste Anne. A few years later, islanders began to move to the mainland for the winter, for greater protection from the elements and to be closer to good supplies of firewood and game. By the end of the 1940s, almost all the residents of the village spent the winter on the mainland, where they could obtain educational, medical, pastoral, and social services. Now people live year around on the mainland but maintain their homes on the islands for weekend, holiday, and summer use.

The Village is connected to the outside world by daily airline service and in the summer by coastal boat.

Other present-day surnames in the village include: Anderson, Cox, Green, Guillemette, Jones, Marcoux, Mercier and Nadeau. Discontinued surnames include: Fortier, Gallichan and Kenty. The main religion is Roman Catholic. The church on the island still exists and is supported by another in the present-day village.

********************
Tête-à-la-Baleine est environ 147 milles nautiques par voie maritime, nord-est de Natasquan, le terminal de la voie routière au reste du monde. Le village que nous retrouvons aujourd'hui est à l'extrémité de la baie et est entouré d'arbres, de montagnes et de plusieurs petites îles. Traditionnellement cependant, le nom dérivait d'un groupe de petites îles plusieurs kilomètres à l’extérieur et au sud-est du village d'aujourd'hui, incluant une d'entre elles qui avait un rocher rouge lisse sortant de la mer comme une tête de baleine.

Michael Kenty, d’origine irlandaise, acheta le poste de Tête-à-la-Baleine de la Compagnie Labrador au début des années 1820. Il s’établit à l’extérieur sur une des îles qui porte encore son nom. Kenty pêchait de la morue, du hareng et une avait pêcherie de phoque. Il se procura de la terre et cultiva un jardin. Son frère, William, s’établit aussi dans la région. D’autres pionniers tel que James Mauger de l’île de Jersey se sont joint aux Kenty . D’autres familles canadiennes françaises de plusieurs comtés et paroisses de la côte sud du Saint-Laurent se sont aussi établies ici entre 1830 et 1855.

À travers le 19ième siècle des gens vivaient dans les îles à l’année longue. En 1895 ils ont complétés la construction d’une chapelle localisée sur île centrale, Providence. Elle desservit tous les paroissiens de la Mission Catholique Romaine de Sainte-Anne. Quelques années plus tard, les habitants des îles ont commencés à déménager sur le continent pour l’hiver, afin de se protéger plus adéquatement contre les éléments et pour être plus près des approvisionnements, du bois de chauffage et du gibier. Vers la fin des années 1940, presque tous les résidents du village passaient l’hiver sur le continent, où ils pouvaient bénéficier des services éducatifs, médicaux, pastoraux et sociaux. Maintenant les gens demeurent sur le continent à l'année longue mais maintiennent leurs maisons sur les îles pour les week end, les vacances et la période estivale.

Le village est connecté au reste du monde par un service aérien journalier et l’été par bateau côtier.

D’autres noms d’aujourd’hui dans le village incluent : Anderson, Cox, Green, Guillemette, Jones, Marcoux, Mercier et Nadeau. Des noms discontinués : Fortier, Gallichan et Kenty. La religion principale est Catholique Romaine. L’église sur l’île existe encore et est appuyée par une autre église dans le village que nous retrouvons aujourd’hui.

  Back to the Homepage / Retour à la page d'accueil
 

 


Acadia | AB | BC | MB | ON | QC | NB | NL | NS | PEI | SK | YK | NWT & Nunavut | Canada GenWeb for Kids
 


Thank you to the previous coordinators, Sharon Ransom and Marc-André Gosselin, for their excellent work !
We are looking forward to reading your suggestions and comments. / Il nous fera plaisir de lire vos suggestions et commentaires.

Dernière mise à jour: 26/06/2016

© Quebec GenWeb 1997-2016

 

Suzette Leclair, Provincial Coordinator, Quebec GenWeb Project