GenWeb Nord-du-Québec

(Nouveau Québec)

Le GenWeb Nord-du-Québec est une composante du GenWeb Québec et du GenWeb Canada.

Baie-James, Villebois, Val-Paradis, Beaucanton, Matagami, Lebel-sur-Quévillon, Chibougameau, Chapais, Communautés Cries, Villages Inuits, Kativik


La Baie-James

 

Municipalité de la Baie-James

Cette première municipalité est créée le 14 juillet 1971, en même temps que la Société de développement de la Baie James et la Société d'énergie de la Baie James. Elle fut dirigée par les maires des quatre villes de la Jamésie (Chapais, Chibougamau,Lebel-sur-Quévillon et Matagami), par les présidents des localités de Radisson, Valcanton et Villebois ainsi que par un représentant du territoire non urbanisé. La Municipalité de Baie-James pouvait également demander au gouvernement du Québec d'exercer les pouvoirs de municipalité régionale de comté.

Avec la création en 1975 des huit villages cris de la région après la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, les "terres de catégorie I" (les villages cris) sont exclues de la municipalité. Les terres de catégorie II, où les Cris ont le droit exclusif de chasse, de pêche et de piégeage, par contre, font partie de la municipalité et sont administrées conjointement par l'Administration régionale crie régionale crie et la municipalité de Baie-James dans le cadre du Conseil régional de zone de la Baie James.

À sa disparition, la Municipalité de Baie-James et les quatre villes enclavées ont une population d'environ 14 000 personnes, centrée dans les villes de Chapais (1 610), de Chibougamau (7 540), de Lebel-sur-Quévillon (2 160) et de Matagami (1 530).

 

Territoire d'Eeyou Istchee Baie-James

En 2012, une entente entre le Gouvernement du Québec du Québec et le Grand Conseil des Cris prévoit la création d'un nouveau gouvernement_régional avec la participation des Cris et des Jamésiens, qui auront un nombre égal de votes. Le nouveau gouvernement est finalement créé le décembre 2013. Le territoire de ce nouveau gouvernement est celui de la précédente municipalité de la Baie-James. À présent, les Cris de l'Eeyou Istchee gère ce territoire conjointement avec les habitants des villes et localités de la Jamésie. Eeyou Istchee Baie-James est le territoire municipal du gouvernement régional régional d'Eeyou Istchee Baie-James. Il est situé en Jamésie dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Les principales installations du complexe hydroélectrique La Grande se trouvent sur son territoire.

Avec 297 329,66 km², il s'agit, au niveau territorial, de la municipalité la plus étendue au monde. Le recensement de 2011 y dénombre 1,303 habitants. Ce vaste espace est géré conjointement entre les Cris de l'Eeyou Istchee et les habitants des villes et localités de la Jamésie.

 

Patrimoine culturel de la région

Le niveau d'activité culturelle à la Baie-James a de quoi étonner un nouvel arrivant. Quelques bibliothèques sont assez hautement fréquentées. Les arts plastiques sont le plus souvent enseignés à l'école. Le nombre de peintres amateurs est proportionnellement élevé en regard de la population totale et ces peintres sont souvent regroupés en association. La musique intéresse également nombre de personnes. Il y a, sur le territoire, deux écoles de musique et deux chorales établies donnant des concerts chaque année. Des musiciens se regroupent en orchestres à l'occasion. D'autres personnes, quelques centaines, au fait, s'adonnent à l'artisanat. Elles exposent à l'occasion de foires annuelles ou d'événements organisés localement.

Il faut également souligner le travail des quelque deux à trois cents bénévoles dont l'action vient en support à l'expression culturelle de la population de la Baie-James. Nous ne les avons pas précisément dénombrées, mais nous avons pu constater que ces personnes bénévoles sont le plus souvent des femmes. On les retrouve tantôt dans une bibliothèque, tantôt dans un comité de loisirs ou dans l'organisation d'une foire, ou encore d'une exposition. Sans elles, la culture n'aurait pas, à la Baie-James, le même niveau d'expression.

Le développement de la culture sur le territoire est cependant handicapé par des communications déficientes. Il est impossible de parler d'un système de communications à la Baie-James, car elles ne constituent pas un système. C'est pour cela qu'il n'y a pas de voie de communication pour des nouvelles régionales et que même les nouvelles locales, dans certains cas, sont rarement diffusées.

Pourtant,la diffusion de nouvelles régionales, la participation de toutes les villes et de toutes les localités du territoire à des événements régionaux bien publicisés, le partage d'un point de vue régional, la promotion ou la défense d'une cause régionale commune, voilà autant d'occasions de produire peu à peu un ciment qui assurera progressivement une cohésion régionale. C'est là le mandat que s'est donné la Commission de la culture et des communications du Conseil régional de développement de la Baie-James.

 

Retour à l'Accueil ~ Home

 


Acadia | AB | BC | MB | ON | QC | NB | NL | NS | PEI | SK | YK | NWT & Nunavut | Canada GenWeb for Kids


Dernière mise à jour :  26/06/2016

Commentaires et Suggestions

© Quebec GenWeb 1997-2016